fr en es pt
astronomie
 
Contacter l'auteur rss astronoo
 
 


Mise à jour 09 octobre 2023

Comète de Tycho Brahe : Grande Comète de 1577

Comète de Tycho Brahe : Grande Comète de 1577

Image : Représentation de la grande comète de 1577. Cinq symboles du zodiaque apparaissent au dessus de la comète (Bélier, Poissons, Verseau, Capricorne et Sagittaire). Sous la queue de la comète se trouvent le croissant de lune et Saturne représentée comme une étoile. Crédit : Cette image appartient au domaine public.

La grande comète de 1577 a brisé les sphères de cristal

La grande comète de 1577 ou "Comète de Tycho Brahe" est l'une des comètes les plus célèbres de l'histoire de l'astronomie.
Divers observateurs ont noté sa luminosité intense et sa longue queue. La comète été aussi brillante que le Lune et sa queue occupait environ soixante degrés dans le ciel (120 fois le diamètre de la Lune). Elle est apparue pour la première fois en novembre 1577 et elle est restée visible à l'œil nu jusqu'en mars 1578.
La trajectoire de la comète a été mesurée avec une grande précision par l'astronome danois Tycho Brahe (1546-1601). Ces observations ont permis à Tycho Brahe de comprendre que les comètes étaient des objets célestes clairement situés au-delà de la Lune. Ce constat révolutionnaire contredisait ainsi la croyance commune de l'époque selon laquelle les comètes étaient des phénomènes atmosphériques.

De plus, la comète de 1577 a suivi une trajectoire parabolique autour du Soleil, elle est entrée dans le système solaire à grande vitesse, a effectué un passage rapproché près du Soleil, puis est repartie vers l'extérieur. Les observations de la comète ont fourni des preuves supplémentaires de la validité du modèle héliocentrique de Copernic (1473-1543).

L'autre impact de la comète de 1577 fut l'abandon du concept des sphères de cristal. En effet, le modèle de Ptolémée (environ 100-168), largement accepté, soutenait que les planètes étaient fixées sur des sphères de cristal qui elles-mêmes tournaient autour de la Terre.
Mais les observations minutieusement de Tycho Brahe ont montré que la comète passait à travers les sphères supposées des planètes sans être déviée de sa trajectoire. Cela contredisait directement ce concept.
Dans le modèle héliocentrique de Copernic, qui situait le Soleil au centre du système solaire, il n'y avait pas besoin de sphères de cristal pour expliquer les mouvements des planètes. Cependant, comme dans le modèle de Ptolémée, le modèle de Copernic conservait les trajectoires circulaires des planètes.

Enfin, les observations de Tycho Brahe ont permis à Johannes Kepler (1571-1630) de démontrer que les planètes suivaient des orbites elliptiques autour du Soleil et non circulaires. Le modèle de Kepler correspondait mieux aux observations astronomiques. Ce modèle expliquait avec précision les mouvements des planètes, y compris leurs variations de vitesse et de distance par rapport au Soleil.

En résumé, l'observation détaillée de la grande comète de 1577 a révolutionné la pensée scientifique de l'époque. Dès lors, les modèles, plus en accord avec les observations du ciel, ont posé les bases de la mécanique céleste.

N. B. : La période orbitale de la comète de 1577 n'a pas été déterminée car elle n'est pas revenue après son passage en 1578. C'est une comète non périodique, ce qui signifie qu'elle a suivi une trajectoire parabolique ou hyperbolique et qu'elle est probablement sortie du système solaire après son passage.


1997 © Astronoo.com − Astronomie, Astrophysique, Évolution et Écologie.
"Les données disponibles sur ce site peuvent être utilisées à condition que la source soit dûment mentionnée."