fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
        rss astronoo
Imprimer
   Catégorie : matière et particules
Mise à jour 13 décembre 2021
  Vallée de stabilité des isotopes

Image : La vallée de stabilité des isotopes par type de désintégration radioactive.
- En noir : les noyaux stables, ils ne subissent pas de désintégration radioactive et n'émettent pas de rayonnement.
- En orange, en bleu et en jaune : les noyaux instables qui se désintègrent soit par la radioactivité β soit par la radioactivité α pour descendre dans la vallée.
- En rouge et violet : les noyaux instables qui possèdent trop de protons ou de neutrons, émettent soit un proton soit un neutron pour descendre dans la vallée.
- En vert pâle : les noyaux instables qui possèdent trop de protons et de neutrons doivent fissionner pour descendre dans la vallée.
On peut remarquer que pour Z<20, l'ensemble des noyaux stables se situent sur la bissectrice N=Z.
Pour Z>20, l'ensemble des noyaux stables se situent au dessus de la droite N=Z dans la vallée de la stabilité. Les noyaux doivent intégrer de plus en plus de neutrons par rapport aux protons au fur et à mesure qu'ils grossissent.
Pour Z>83, il n'existe plus de noyaux stables malgré la limite obsevable du nombre de protons qui est estimée à environ Z=126.
Les noyaux instables subissent une cascade de désintégrations radioactives pour se jeter in fine dans le fleuve de matière stable coulant au fond de la vallée.

           
La vallée de stabilité des noyaux
Superpositions d'états quantiques...
           
   
1997 © Astronoo.com − Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Contact    Mentions légales