fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
        rss astronoo

Les constantes cosmologiques

   Catégorie : matière et particules
Mise à jour 01 juin 2013
  Spectre d'absorption des éléments

Image : Raies d'absorption des éléments chimiques. Lorsqu'un élément chimique est traversé par de la lumière blanche, le spectre coloré qui nous parvient, est constitué de raies noires. Ces raies sont la signature des éléments chimiques traversés par la lumière.
Ainsi nous pouvons connaitre  la composition chimique d'une étoile car la lumière blanche issue de sa photosphère traverse les ions présents dans son atmosphère.
Pour un même élément, les raies d'absorption correspondent aux raies d'émission (voir les 2 spectres au bas de l'image). Comme un élément chimique absorbe les radiations qu'il est capable d'émettre, les raies d'absorption et d'émission ont la même longueur d'onde. Les raies noires du spectre d'absorption du lithium correspondent aux raies colorées de son spectre d'émission.

nota : Les trois unités de mesure utiles en astronomie pour exprimer les distances :
- une
année-lumière (a.l.) Une année-lumière est une unité de distance utilisée en astronomie. Une année-lumière est égale à la distance que parcourt la lumière dans le vide en l'espace d'une année (31 557 600 secondes), soit environ 10 000 milliards de kilomètres. vaut 63 242,17881 au, soit exactement égale à 9 460 895 288 762 850 mètres.
- un
parsec (pc Le parsec est la distance à laquelle une unité astronomique sous-tend un angle d'une seconde d'arc.) est égal à 206 270,6904 UA ou 3,2616 années-lumière soit 30 857 656 073 828 900 mètres.
- une
unité astronomique (au (symbol : ua ou au) Créée en 1958, c’est l'unité de distance utilisée pour mesurer les distances des objets du système solaire, cette distance est égale à la distance de la Terre au Soleil. La valeur de l'unité astronomique représente exactement 149 597 870 700 m, lors de son assemblée générale tenue à Pékin, du 20 au 31 août 2012, l'Union astronomique internationale (UAI) a adopté une nouvelle définition de l'unité astronomique, unité de longueur utilisée par les astronomes du monde entier pour exprimer les dimensions du Système solaire et de l’Univers. On retiendra environ 150 millions de kilomètres. Une année-lumière vaut approximativement 63 242 ua. Mercure : 0,38 ua, Vénus : 0,72 ua, Terre : 1,00 ua, Mars : 1,52 ua, Ceinture d’astéroïdes : 2 à 3,5 ua, Jupiter : 5,21 ua, Saturne : 9,54 ua, Uranus : 19,18 ua, Neptune : 30,11 ua, Ceinture de Kuiper : 30 à 55 ua, Nuage d’Oort : 50 000 ua.) vaut depuis le 30 Aout 2012, exactement 149 597 870 700 mètres.

Tableau : équivalences entre les unités de distance.

pcalaukm
pc13,262062653,09x1013
al0,3071632429,46x1012
au4,85x10-61,58x10-511,50x108
km3,24x10-141,06x10-136,68x10-91

nota : L'essentiel des phénomènes qui nous entourent est dû à l'interaction électromagnétique, le médiateur de cette interaction électromagnétique est le photon. Le photon constitue la lumière visible, les ondes radio, les rayons X, les rayons gamma qui remplissent notre environnement. Les photons sont des « paquets » d’énergie élémentaires, ou quanta de rayonnement électromagnétique, qui sont échangés lors de l’absorption ou de l’émission de lumière par la matière.
    
  
Conférences de l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP)
Date de réalisation : 1 Janvier 2002
Auteur(s) : UZAN Jean-Philippe
 Conférences de l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP)
Date de réalisation : 9 Avril 2013
Auteur(s) : COLLIN-ZAHN Suzy, VILAIN Christiane
 Conférences de l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP)
Date de réalisation : 5 Avril 2011
Auteur(s) : Nathalie Palanque-Delabrouille
Il est plus juste de dire "théorie générale de la relativité" que "théorie de la relativité générale", c'est la théorie qui est générale et non la relativité. La théorie générale étend la théorie restreinte de la relativité, à la gravitation.
Pour les puristes, la théorie générale de la relativité est une théorie relativiste de la gravitation élaborée entre 1907 et 1915 principalement par Albert Einstein. Marcel Grossmann et David Hilbert sont également associés à cette réalisation pour avoir aidé Einstein à franchir les difficultés mathématiques de la théorie. La théorie générale de la relativité énonce que la gravitation est la manifestation de la courbure de l'espace-temps, produite par la distribution de la matière et de l'énergie. La mesure de la courbure moyenne de l'espace-temps est égale à la mesure de la densité d'énergie (Gij = χ Tij) Gij est le tenseur d'Einstein qui représente la courbure de l'espace-temps en un point, Tij est le tenseur énergie-impulsion qui représente la contribution de toute la matière et énergie à la densité d'énergie en ce point du champ gravitationnel. χ est un simple facteur dimensionnel, permettant d'exprimer l'équation dans les unités usuelles et de faire correspondre l'équation à la réalité physique et à la valeur observée de la constante gravitationnelle.
 
           
           
   
1997 © Astronoo.com − Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Contact    Mentions légales  
tableau périodique des éléments
Tableau périodique
des éléments...
 
abondance des éléments chimiques dans l'Univers
Abondance des éléments
chimiques dans l'Univers...
 
étoile à neutrons
Etoile à neutrons, des
milliards de tonnes/cm3
 
galaxie M51
Les plus belles galaxies...
 
Image de l'atome d'or pur, microscope à effet tunnel
Au plus près de la matière, image de l'atome...
 
l'univers observable
L'univers observable,
une notion pas intuitive...