fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
        rss astronoo

Comète ISON

   Catégorie : astéroïdes et comètes
Mise à jour 30 novembre 2013
  comète Ison en 2013

Image : La comète C/2012 S1 (ISON) à peine visible sur cette image, prise au Remote Astronomical Society Observatory de Mayhill au Nouveau Mexique.
Elle apparait sous la forme d'un faible point lumineux (magnitude 18) au centre de l'image. Elle pourrait être en fin d'année 2013, une des plus belles comètes de tous les temps si elle ne se désagrège pas en cours de route.
Crédits : RAS Observatory

    
  Comète Ison vue par Hubble en 2013
    
  Trajectoire de la comète Ison en novembre 2013

Image : position de la comète ISON le 16 novembre 2013 elle se situe dans la constellation de la Vierge. Le 18, elle sera très proche de l'étoile Spica. On peut la voir dans l'hémisphère nord, tôt le matin au-dessus de l'horizon EST. Crédit image : Guillaume Cannat - Le Guide du Ciel

    
La comète ISON arrive au plus près du Soleil et elle ne va certainement pas survivre un jour de plus à sa rencontre rapprochée du 28 novembre 2013, avec le Soleil dont le diamètre est de 1 392 000 km.
Imaginez cette fragile boule de glace de 1,2 km de diamètre, entrer dans une région brulante de l'espace à seulement 1,17 millions de km du Soleil, soit moins d'un diamètre solaire. A cette distance elle est soumise à des températures de ≈2 500°C. Elle n'a vraiment aucune chance d'en sortir intacte, d'ailleurs la communauté scientifique croit de moins en moins à sa survie. Notre Soleil est une marmite nucléaire infernale, secouée en permanence par des explosions colossales qui envoient dans l'espace des quantités gigantesques de matière. Ce réacteur thermonucléaire est vraiment monstrueuse, elle produit une énorme source de chaleur à chaque seconde, son énergie est de 380 milliards de milliards de mégawatts, ce qui correspond à 3 800 milliards de fois la puissance de tous nos réacteurs nucléaires mondiaux. Notre Terre, à 150 millions de km,  reçoit environ 1 000 watts sur chaque mètre carré de son atmosphère et on imagine facilement ce que va recevoir la petite comète dans la fournaise solaire à seulement 1 millions de km. Même son noyau de roche devrait disparaitre. Sur cette vidéo on voit encore la fragile comète dans la lueur du Soleil, éclaircissant peu à peu le ciel du matin. Dans quelques heures, le sort de l'une des comètes les plus insolites des temps modernes sera fixé. Nos télescopes comme celui des iles Canaries qui a pris cette vidéo, pourront capturer la désintégration de la comète se jetant dans le feu solaire.
 
   
  
 

vidéo : Sur cette vidéo du satellite SoHO, la circonférence du Soleil est tracée par un cercle blanc et sa couronne éblouissante est masquée, afin de voir la petite comète. Cette séquence entre le 26 novembre 11:30 et le 30 novembre 2013 6:00, retrace son parcours, seconde par seconde, alors qu'elle plonge dans l'enfer que représente la couronne solaire. Ce petit corps glacé qui se jette dans cet enfer, affronte la chaleur du rayonnement solaire au prix d'une perte de masse considérable. Elle a certainement perdu un grande partie de sa masse en passant dans la couronne et cependant on voit ISON accélérer à l'approche du Soleil puis ressortir miraculeusement de la fournaise (2500°C), de l'autre côté du masque. En observant attentivement la trace de la comète, on peut voir au passage du périhélie, le noyau de la comète s'étirer, ce qui laisse supposer que le noyau s'est brisé. Il semble ne plus être compact et ressemble à des débris qui se suivent le long de l'orbite de la comète, sans pour autant se disperser. De plus sa trace semble plus étroite lorsqu'elle ressort derrière le masque de l'éclipse, comme si une fraction de la comète avait survécu. Nous aurons une réponse dans les jours à venir car il est vraisemblable que les radiotélescopes du monde entier seront également en mesure de nous en dire plus sur ce qui s'est passé exactement.

 
           
   
1997 © Astronoo.com − Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Contact    Mentions légales  
Comète Lemmon C/2012 F6 passage en mars 2013
2013 l'année des
comètes...
 
Orbites des astéroïdes potentiellement dangereux
Orbites des astéroïdes
dangereux...
 
astéroïdes
L'astéroïde 2009 DD45
nous envoie un signe...